Quel est le taux de rentabilité minimum pour un projet d’investissement locatif viable ?

0
91

Quel est l’intérêt d’un investissement locatif si ce n’est d’obtenir un bon rendement ! Sous forme de pourcentage, ce dernier est une notion très importante quand on parle d’investissement locatif. En effet, c’est à travers le rendement que l’on peut déterminer si un projet immobilier est viable ou non. Aussi, il permet de déterminer les bonnes orientations stratégiques. Mais comment savoir que vous avez obtenu un bon rendement, et comment le calculer ? Vous aurez les réponses dans cet article.

Investissement locatif : le taux de rentabilité minimum

Avant de vous lancer dans un projet d’investissement locatif, vous devez prendre en compte certaines données qui par la suite, vous permettront de calculer le taux de rentabilité du projet. Ces dernières sont constituées du prix d’achat net, de la taxe foncière et des loyers mensuels. Grâce à ces chiffres, vous pouvez avoir un aperçu du taux de rentabilité minimum. Si vous souhaitez faire une simulation, il existe plusieurs experts de l’investissement locatif qui peuvent faire le calcul à votre place. Toutefois, vous pouvez également le faire puisque la formule est plutôt simple. Pour obtenir le taux de rendement brut, il suffit de diviser le revenu locatif sur 12 mois par le coût d’acquisition et de multiplier la réponse par 100. Pour mener une analyse plus approfondie, ces données sont insuffisantes. Si vous souhaitez obtenir le rendement net, il faut enlever les charges d’exploitation aux revenus. Pour qu’un projet d’investissement locatif soit rentable, il faut à tout prix maîtriser ces différents types de calculs. En effet, ce sont les résultats de ces derniers qui vont permettre de déterminer les stratégies d’investissement.

Comment le taux de rentabilité d’un investissement locatif ?

investissement locatif taux de rentabilité
Crédits : Pixabay

Pour déterminer le taux de rentabilité minimum d’un projet d’investissement locatif, il faut baser le calcul sur le prix du bien, son loyer, les différentes charges et la fiscalité. Cependant, il ne dépend pas uniquement de la nature du bien, mais aussi de sa taille, de son emplacement et de son ancienneté. En fonction de ces critères, le taux de rentabilité minimum peut tourner autour de 2 à 3%. Il peut également varier en fonction des travaux effectués dans l’année. S’il y a eu des évolutions au niveau des charges de copropriété, le rendement peut atteindre 5 à 8%. Pour un projet d’investissement locatif, le taux de rentabilité n’est pas le seul facteur à prendre en considération. Il faut avant tout faire attention à ce que l’emplacement où vous avez investi ne perde pas en valeur de revente ou en valeur locative. L’idéal serait de faire affaire dans des quartiers ou des villes très prisés. Cela permet d’assurer un bon rendement annuel. Bon nombre de professionnels affirment qu’au minimum, le taux de rentabilité pour un projet d’investissement locatif ne doit pas être en dessous de 10%. En réalité, il n’existe aucune valeur minimum ou maximum pour le rendement locatif. Tout dépend de la capacité d’épargne de l’investisseur, de son objectif d’investissement et du niveau de risque à l’emplacement où il a décidé d’investir. Pour éviter de tout perdre, l’idéal serait de faire une simulation avec un loyer faible et une revente avec une moins-value. À vous de juger après si vous allez pouvoir supporter ce qui va en ressortir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.