Le SOC, atout sécurité des entreprises face à la menace cyber

Dans un monde de plus en plus digitalisé, les entreprises sont la cible constante des cyberattaques. Devant ces menaces qui se complexifient, il est primordial pour les organisations de réduire leurs surfaces sensibles (site internet, employés, prestataires) et de mettre en place de bonnes pratiques internes et externes en cybersécurité. Le Security Operation Center (SOC), est un outil efficace de lutte face aux risques cyber. Mohamed Beghdadi, chef de projet chez Hub One, acteur de référence en cybersécurité, nous explique en quoi le SOC est un élément de sécurité essentiel pour les entreprises.

La transformation digitale se généralise à tous les types d’entreprises. Cette évolution s’accompagne du besoin d’user de nouveaux outils et de développer des nouveaux systèmes d’information. Le risque majeur inhérent à cette explosion numérique est la multiplication des attaques informatiques dues à l’accroissement des points d’entrée reliés aux réseaux des sociétés. Afin de pallier ses failles, l’entreprise doit à la fois agir en amont, pendant et après les cyberattaques. Ce que permet justement le Security Operation Center (SOC). L’expert en cybersécurité Mohamed Beghdadi s’est exprimé sur le blog de Hub One au sujet de l’importance d’un SOC en entreprise.

De la détection à la gestion des cyberattaques :

Le Security Opération Center est une plateforme centralisée où les actifs des systèmes informatiques d’une entreprise sont surveillés, évalués et protégés. « Son objectif principal est de détecter les menaces, alerter et éventuellement y remédier si le client le souhaite. Ses objectifs secondaires sont la mise en conformité du système informatique, l’audit continu, le scan de vulnérabilité et l’audit de configuration », indique le chef de projet.

L’une des forces de la plateforme réside dans son rôle préventif. En effet, le SOC tourne 24h/24 afin de collecter des événements, détecter des problèmes de configuration, de sécurité et de conformité. Si une menace est détectée, l’outil alerte et notifie le client. L’entreprise peut également s’appuyer sur l’expertise des analystes SOC pour anticiper les éventuelles failles de sécurité et mettre en place des actions préventives. « Détecter rapidement les attaquants permet de limiter les impacts financiers, techniques et organisationnels d’une entreprise », souligne l’expert de Hub One.

Tandis que l’équipement de sécurité sert à bloquer les intrusions, le SOC est quant à lui capable de remonter dans le temps pour comprendre comment l’attaquant a initié son intrusion et quelle vulnérabilité a été exploitée. « Cet outil favorise donc la mise en place d’une timeline permettant de rejouer les scénarios et d’analyser ce qui aurait pu se passer avant, pendant et après l’attaque, si telle ou telle action avait été entreprise », explique Mohamed Beghdadi.

Comprendre le métier du client :

Pour identifier les réelles menaces, et mettre de côté les fausses alertes, le SOC récupère et trie des millions d’événements et de logs. Cependant, la plateforme doit comprendre le métier de son client afin d’effectuer une sélection pertinente des menaces. Selon l’expert de Hub One, « cette phase d’apprentissage est nécessaire pour bien appréhender la façon dont les données sont utilisées au sein de l’entreprise, affiner les règles de détection, générer les alertes, rendre les notifications vers le client plus efficaces et efficientes ».

Le SOC est également reconnu pour sa capacité à voir tout ce qui n’est pas visible par l’utilisateur et qui peut donc être difficilement pris en charge par la direction responsable du système d’information d’une entreprise (DSI), en s’intéressant « aux détails et à la transcription du comportement des utilisateurs. Ce qui permet aussi de formuler des recommandations et de détecter des failles non exploitées », précise Mohamed Beghdadi.

Tenir compte de l’environnement des entreprises :

Le monde digital doit faire face à de nombreux types d’attaques : de la cyberguerre perpétrée par les nations aux cyberattaques mises en œuvre par des organisations terroristes, des groupes criminels ou des activistes. « Chaque cyberattaque est un challenge en soi à relever. De plus en plus complexes, de plus en plus sophistiquées, de plus en plus industrialisées, les attaques deviennent de véritables courses contre la montre dans un environnement de plus en plus ouvert et à plat », insiste le Directeur de la Business Line SOC.

Par conséquent, le SOC doit également prendre en considération l’environnement géopolitique et la situation économique de ses clients. Au vu de l’article de Mohamed Beghdadi, « cette vision globale permet d’anticiper au mieux de futures attaques sur certains secteurs industriels qui peuvent avoir pour raison d’être de désorganiser des fonctions essentielles et vitales de la vie économique d’un pays ». Les principaux défis du SOC concernent donc d’autant la partie métier de ses clients que l’automatisation des processus et la formation de l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise.

 

Dans un monde 100% numérique, il est essentiel pour une entreprise de se tourner vers la digitalisation afin de rester performante. Cette évolution s’accompagne de la nécessité d’user de nouveaux outils et de développer des nouveaux systèmes d’information. Mais ces nouveaux usages créent des failles de cybersécurité dans lesquelles les criminels peuvent s’engouffrer. Face à la complexification des risques, l’entreprise doit à la fois agir en amont, pendant, et après les cyberattaques. Le SOC est aujourd’hui un outil indispensable pour toute entreprise désireuse de protéger efficacement ses données des menaces extérieures.

More from author

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mais aussi ...

Publicité

Derniers Posts

Top 3 des logiciels de signature électronique

Les nouvelles technologies ont fait que presque tout se dématérialise, et la signature n’est pas en reste. Ainsi, il est maintenant possible de la...

Eric Doutrebente : Comment fonctionne un PEA-PME ?

Eric Doutrebente éclaircit les principales dispositions de ce plan d’épargne qui permet d’investir dans des sociétés non cotées. Les personnes physiques domiciliées en France...

Comment choisir un lave-verres professionnel ?

Le lave-verres est devenu l’allier inséparable de nombreux établissements. En partant des entités restauratrices aux bars. C’est un équipement très indispensable qui dispose de...

Vous souhaitez rester informé ?

Inscrivez-vous à notre newsletter, c'est Simple et Rapide !